Wikipedia: les péchés capitaux correspondent aux péchés dont découlent tous les autres. Ainsi, le mot capital n'est pas en rapport avec la gravité (par exemple, le meurtre n’y figure pas). Il vient du latin "caput" (tête), par comparaison à cette partie du corps qui dirige l’ensemble : le péché capital conduit à d’autres péchés.

Les sept péchés capitaux  sont la paresse, l’orgueil, la gourmandise, la luxure, la colère, l’envie et l’avarice.

Soyons honnêtes et commençons à regarder en chacun de nous :n’avons-nous jamais éprouvé ces sentiments?

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 8,1-11.

Mais Jésus s'était baissé et, du doigt, il traçait des traits sur le sol. Comme on persistait à l'interroger, il se redressa et leur dit : « Celui d'entre vous qui est sans péché, qu'il soit le premier à lui jeter la pierre. » Et il se baissa de nouveau pour tracer des traits sur le sol. Quant à eux, sur cette réponse, ils s'en allaient l'un après l'autre, en commençant par les plus âgés. Jésus resta seul avec la femme en face de lui. Il se redressa et lui demanda : « Femme, où sont-il donc ? Alors, personne ne t'a condamnée ? » Elle répondit : « Personne, Seigneur. » Et Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. »

Alors si personne ne nous jette la pierre, c’est que, comme nous le montre le Christ, il est quasiment sûr que nous sommes tous pécheurs.

Commençons donc par apprendre ceci : nul besoin de se juger ni de juger les autres. Tant que nous nous jugeons, nous jugerons les autres, et tant que nous jugerons les autres, nous pouvons être surs qu’intérieurement, consciemment ou inconsciemment, nous nous jugeons.

Pouvons-nous commencer par abandonner le jugement?