chat_paresse

 

Continuons à explorer la paresse avec notre sympathique père de famille dévoué corps et âme à son activité professionnelle et rentrant chez lui, fier de son travail et fier d’avoir assumé ses responsabilités de père de famille, totalement ignorant de ses autres responsabilités. 

Ignorant? Vraiment? Son ressenti ne lui dit-il pas qu’il manque à ses responsabilités de père? Sûrement, et tout aussi sûrement il fait taire son ressenti à bons coups d’arguments mentaux du genre “j’ai suffisamment bossé aujourd’hui”.

Oui, il a peut-être même trop bossé pour compenser quelque part ce sentiment de paresse qu’il éprouve à la maison. 

Alors pourquoi, bien que conscient de ce manque, se défile-t-il face à ses responsabilités une fois au foyer? Parce qu’un enfant ne peut pas se conduire en adulte. Tout simplement.

Cet homme, si fier de son activité professionnelle, est resté immature dans cette facette de sa vie. Il n’a pas le courage de s’occuper de sa famille à la maison, il préfère peut-être s’y conduire comme un enfant, comme quand il était enfant. Bref il manifeste dans cette part de son activité un manque total de responsabilité, d’immaturité. Il y est paresseux. 

Maintenant à nous : observons-nous, regardons les zones de notre vie où n’assumons pas, ou mal, nos responsabilités et regardons la source de cette paresse, pourquoi nous nous défilons. Bref regardons simplement les situations où nous manquons de courage tout simplement. Car avec le courage, nous pouvons tout faire. 

En nous arrêtant sur ces petites ou grandes zones où nous manquons de courage, nous allons, une fois encore, découvrir une part de nous en souffrance. 

Quel type de souffrance? 

Par exemple un enfant qui a peur de faire une bêtise car on lui a fait croire que faire une bêtise était quelque chose d’inadmissible. Et sa peur de se tromper lui a ôté tout courage de faire. 

Ou alors un enfant a qui on n’a pas donné confiance en lui, qui n’a pas été amené à prendre conscience de sa valeur dans certains domaines ou même qui a été privé de son épanouissement sous quelque fallacieux prétexte.

Peut-être un enfant qui n’a pas eu l’exemple de parents courageux.

Ou encore un enfant qu’on a trop choyé et qui n’a pas pu relever les différents défis qui se présentaient à lui car ses parents les ont relevé à sa place. 

Il y a aussi l’enfant qui a été soumis à une autorité trop sévère et qui tremble de peur devant l’autorité. Mais bien d’autres peurs aussi, d’incertitudes, de craintes, de manque de confiance. 

Où sont nos peurs, nos incertitudes, nos craintes, notre manque de confiance? 

Bref, nous allons découvrir différentes facettes de notre vie où nous avons peur, où nous manquons de courage, et les différentes blessures originelles que nous allons devoir réparer. 

Mais nous allons aussi regarder les zones où nous fonçons tête baissée car ces zones-là sont aussi du ressort de la paresse. Et oui, quand nous fonçons tête baissée, c’est pour ne pas voir notre lâcheté et ne pas voir non plus ou nous fonçons! En général le résultat est le même : nous n’avons pas su assumer nos responsabilités, ni faire ce que nous avions à faire. 

Pensiez-vous, par hasard, au début de ce billet, que vous n’aviez jamais péché par paresse?